A1 - Les 2 familles
et les 6 espèces d'écrevisses

    
Une belle pêche !
Mais comment s'appellent donc
ces écrevisses ?
Et celle-là, tout à gauche,
c'est bien un mâle ?

  

Retour au menu  A


Les 2 familles d'écrevisses

Les écrevisses qui peuplent nos eaux appartiennent
à 2 familles différentes :
 
Astacidae
et Cambaridae (en latin).

On dit aussi
(en français) :

les astacidés et les cambaridés.
 

 
Les écrevisses
 

 
Les cambaridés
 

Les astacidés

 
Les cambaridés
possèdent un ergot au carpopodite, "l'article"
qui suit la pince
de la grosse patte
(en jaune sur le dessin).
 

Les astacidés
ne possèdent pas
 d'ergot
à ce même
 carpopodite
de la grosse patte.

  
Ergot et article
 

Un ergot est une forte épine courbe dirigée vers l'avan
t.
Il peut être doublé d'une épine plus petite.
Un article est une partie d'organe (patte, antenne...)
comprise entre deux articulations.
 


Ecrevisses mâles et écrevisses femelles

De plus, les femelles des cambaridés possèdent un anneau ventral :
une poche située sous le ventre, dans l'épaisseur de la carapace
(et qui figure en rouge sur le dessin d'une femelle "
").
C'est une spermathèque dans laquelle l'écrevisse femelle stocke
le sperme du mâle pour assurer la fécondation de ses oeufs.
Les femelles des astacidés ne possèdent pas de spermathèque :
elles conservent le sperme du mâle dans des "sacs"
qui s'accrochent à leurs pléopodes (les appendices situés
par paire sous chaque segment de l'abdomen). 

Quoique dissemblables, les écrevisses mâles des deux familles
ne montrent pas de différences morphologiques aussi importantes
que les écrevisses femelles. Ils ont tous, sous l'abdomen,
 4 pléopodes sexuels
dirigés vers l'avant, les 2 plus grands bien visibles
(représentés en jaune sur le dessin d'un mâle "
")
cachant 2 autres plus petits .

Pour observer ces différences anatomiques, cliquer sur 
    ou sur    
dans le tableau ci-dessous
et ensuite, revenir à cette page en utilisant 
"page précédente" : 
.


Femelle :
- famille des Astacidés → A
et 
- famille des Cambaridés → C
 



Mâle
des deux familles :
Astacidés → A
et Cambaridés → C

 

Autres détails importants pour l'identification des écrevisses :

□ à taille égale : 

- les écrevisses mâles ont des pinces plus puissantes
que les écrevisses femelles,

 - les écrevisses femelles ont l'abdomen plus large et
plus creux que les écrevisses mâles
(pour y accueillir la ponte).

 
Une écrevisse imaginaire
Le dimorphisme mâle-femelle
(les différences de formes)
est montré par cette écrevisse imaginaire (femelle à gauche,
mâle à droite)

  

 
F : Côté
femelle
 
- petites pinces
- abdomen large

 


M
: Côté
mâle
 

- grandes pinces
 - abdomen
étroit
 


□ à âge égal :

les mâles sont plus grands que les femelles.
 

Les 6 espèces d'écrevisses françaises

Pour observer :
- les 2 cambaridés
- et les 4 astacidés
que l'on peut rencontrer dans nos eaux, cliquer 
sur  l' écrevisse choisie.

 

les deux
 cambaridés   

 Ecrevisse américaine
Autres noms : écrevisse américaine banale, petite américaine

 Nom scientifique :  Orconectes limosus
Espèce importée d'Amérique, se trouve presque partout, rustique et résistante à l'aphanomycose (la "peste des écrevisses") qu'elle transmet.
Taille fréquente: 8-9 cm et maximale: 12 cm

 Identification

  E - Présence d'un ergot au carpopodite de la grosse patte.

1 -  Le céphalothorax, armé d'épines acérées sur les côtés, montre un rostre en creux et flanqué de 2 bourrelets épineux.

2 - De nombreuses taches brunes très caractéristiques sont bien visibles sur la face dorsale de l'abdomen.
 

 Ecrevisse de Louisiane
Autres noms : écrevisse rouge des marais, 
écrevisse des marais, écrevisse rouge des marais

  Nom scientifique :  Procambarus clarkii
 Espèce importée d'Amérique, en expansion, agressive, résistante, vorace, mine 
les berges   de terriers profonds, transmet l'aphanomycose.
 Taille fréquente: 9-10 cm et maximale: 15 cm

Identification
 E - Présence d'un ergot au carpopodite de la grosse patte.

1 - Le céphalothorax, grenu, est aubergine (parfois bleu), taché du 
même rouge que les pattes.

2 - Les pinces, au dessus grenu, violacé ou bleu taché de rouge, sont 
échancrées et rouges en dessous.
 

les quatre
astacidés

 Ecrevisse à pattes blanches
Autres noms : écrevisse à pieds blancs, "pattes blanches",
"pieds blancs", écrevisse des ruisseaux

 Nom scientifique : Austropotamobius pallipes
Espèce autochtone, en régression, ne supporte que les eaux pures et fraîches des ruisseaux, très sensible aux mycoses et aux pollutions.
 Taille fréquente: 8-9 cm et maximale: 12 cm

Identification
 E  -
Absence d'un ergot au carpopodite de la grosse patte.

1 -Les pinces, massives, rugueuses, sont blanchâtres, pâles 
(couleur sable) sur le dessous avec l'articulation des mors blanche.

2- Le rostre en triangle, avec une crête médiane peu prononcée, est bordé, en arrière de chaque œil,
 par une seule crête épineuse.
 

 Ecrevisse à pattes rouges
Autres noms : écrevisse à pieds rouges, "pattes rouges", "pieds rouges", écrevisses des fleuves
Nom scientifique : 
Astacus astacus
Espèce autochtone, en forte régression, ne subsiste plus guère que dans certains étangs de moyenne montagne, sensible aux mycoses.
Taille fréquente: 9-10 cm et maximale: 18 cm

 
Identification
 E  -
Absence d'un ergot au carpopodite de la grosse patte.

1 - Les pinces, robustes, rugueuses, échancrées, sont rouges dessous 
et à l'articulation des mors.

2 - Deux bourrelets épineux encadrent, vers l'arrière des yeux, 
le rostre à la pointe dentelée.
 

 Ecrevisse à pattes grêles
Autres noms : écrevisse turque, écrevisse russe, écrevisse galicienne, écrevisse de Turquie ou écrevisse de Russie.

 Nom scientifique :   Astacus leptodactylus
Espèce importée de Turquie, en expansion surtout en bassins d'élevage, aime les eaux calmes ou dormantes, sensible aux mycoses.
Taille fréquente: 10-11 cm et maximale: 20 cm

Identification
 E  -
Absence d'un ergot au carpopodite de la grosse patte.

1 - Les pinces sont remarquablement étroites et possèdent
deux mors allongés, sans échancrures et assez tranchants.

2 - Le thorax est couvert, principalement sur les flancs,
de très nombreuses petites épines.
 

 Ecrevisse du Pacifique
Autres noms : écrevisse de Californie, écrevisse "signal", "pacif",  grosse américaine.

 Nom scientifique :  Pacifastacus leniusculus
Espèce importée d'Amérique, en expansion, vit aussi bien en ruisseau lent qu'en lac sur fonds pas trop vaseux, résiste bien aux mycoses.
Taille fréquente: 9-10 cm et maximale: 18 cm

Identification
 E  -
Absence d'un ergot au carpopodite de la grosse patte.

1 - Les pinces, très larges, lisses, rouges dessous, ont l'articulation du mors mobile très blanche et
exhibe, sur le dessus, une tache bosselée bleu-vert d'importance croissant avec l'âge.
 

2 - Le céphalothorax est absolument lisse sans aucune épine.
 

Retour en haut de page